Looking for something?

Je pars en voyage, dans ma voiture j’apporte…

Il fait chaud, il fait beau, la saison des vacances est officiellement commencée! Yé!
Qui dit vacances dit, plus souvent qu’autrement, longs trajets en voiture. Pas yé! Dans notre cas, c’est exactement 3,042km que nous ferons en 18 jours, sans compter la route pour faire différentes activités… avec 4 petites bêtes de 2, 4, 6 et 9 ans dans la voiture. La joie!

Honnêtement, ils y sont habitués et tout se passe généralement bien mais nous avons plusieurs tours dans notre sac. Vous voulez des trucs? Évidemment, je ne révolutionne absolument rien, j’ai pris des trucs à droite et à gauche, de mes amis ou sur pinterest. Certains trucs nous servent depuis la naissance de fils aîné, d’autres seront testés lors de
notre prochain voyage.


Truc #1 : On s’organise!

Eh oui, je suis « madame organisation » et pour bien voyage, je dois être organisée. La règle numéro 1 : attention à tout ce qui peut s’envoler en cas d’accident. Évidemment, on ne peut pas tout attacher mais si vous voyager en fourgonnette, pensez à placer un
élastique par-dessus vos bagages. Pour les jouets, chez nous on utilise de petits sacs à dos qu’on accroche après l’appui-tête d’en avant avec un élastique (pour qu’ils puissent le tirer jusqu’à eux pour fouiller et boom, il revient en place). On a un principe: si ça n’entre pas dans le sac, ça ne vient pas en voyage. Chacun à le sien : pas de chicane!


On n’oublie pas de garder des vestes, des chapeaux, un tube de crème solaire et une
couche pour le bébé à portée de main pour les haltes, que ce soit dans le plancher si vous avez un compartiment ou encore dans un sac sur le dessus des bagages.

Truc #2 : Les nourrir, les nourrir et encore les nourrir


Évidemment, c’est à éviter quand nos enfants ont le mal des transports à moins d’avoir
envie de nettoyer le véhicule de bord en bord en plein milieu de nul part mais pour les autres, ça fonctionne merveilleusement bien : tant qu’ils mangent, ils
sont heureux!

On apporte : des céréales sèches, des craquelins réduits en sel, des barres tendres non recouvertes de chocolat, des crudités, des fruits séchés et pourquoi pas des jujubes pour leur faire plaisir. On apporte des bouteilles d’eau anti-dégât sans manipulation pour enfant du type Nalgen.


Mes musts santé : le méli-mélo de cuisine futée (on ajoute des fruits séchés et des noix et on omet les smarties) et les pattes d’ours maison.

On évite : tout ce qui peut coller, tacher, salir parce qu’on n’a pas envie qu’ils aient du chocolat plein les mains et qu’ils étendent le tout à leur siège d’auto, à la portière et aux jouets (oui, oui, je parle par expérience… ne jamais sous-estimer le pouvoir salissant des smarties). On les réserve pour les haltes : chocolat, banane, fraises, yogourt à boire,
jus en boîte s’ils ne maîtrisent pas l’art de la paille (c’est le cas des miens qui appuient systématiquement sur la boîte de jus avant d’avoir pris la première gorgée créant ainsi un geyser).

Pour les transporter, c’est super beau sur Pinterest de les mettre dans un grand plat plein de séparation pour chacun des enfants mais dans la vraie vie, ça ne marche pas : ils vont soit tout manger dans les 10 premières minutes du voyage ou alors l’envoyer valser sur le
plancher. L’idéal est de les mettre dans des Tupperware en grande quantité près de maman et de remplir des plats anti-dégât au fur et à mesure et selon ce dont ils ont envie histoire de contrôler un minimum.

Truc #3 : On apporte la technologie en voyage

Bon. Mettons ça au clair : j’étais de celle qui criait au scandale quand les lecteurs DVD pour l’auto sont sortis sur le marché. J’étais contre les bidules électroniques. Et puis j’ai réalisé que ça faisait partie de leur génération et que c’était drôlement pratique en
voiture! On part donc avec une collection de DVD, des jeux électroniques et surtout des écouteurs pour les plus grands.

Truc #4 : On les occupe avec des trucs nouveaux!

Parce que la nouveauté, ça fait toujours effet, je vais toujours faire une virée au magasin à 1$ avant le départ. Je rapporte toujours des trucs différents et je les cache jusqu’au départ. Je leur ai déniché des tableaux magnétiques version mini pour chacun. Même le plus
grand aime gribouiller, écrire, effacer. Un must sans dégât : les Color Wonder de Crayola qui ne tâche pas!

On se prépare aussi une liste de petits jeux rapides et faciles qu’on peut sortir quand on n’a plus d’idée:

– le premier qui voit une voiture rouge, bleu, verte, etc.

– on trouve un objet qui commence par la lettre A, B, C, etc.

Voici une liste prête à imprimer: ici.

 

Truc #5 : On emmagasine les souvenirs!

 

Voilà le clou de mes trucs, qui demande un peu plus de temps de préparation mais qui sera fort apprécié des enfants : des carnets de voyage. C’est une idée volée à une copine facebook parce que je la trouvais trop géniale! On utilise un cartable (pour que ce soit rigide) et on y place un étui à crayon dans lequel on met évidemment des crayons, des crayons de cire, de plomb, crayon effaçable. On y met également des pochettes de plastique dans lesquelles on place des jeux pour la route: des bingos de la route, des tic-tac-toe, des mots-cachés, des jeux de batailles navales, qu’ils pourront faire et effacer entre 2 périples.

Ensuite, on leur prépare une section « carnet de route » comprenant une feuille à compléter pour chaque journée. Pour les journées où on voyage, on utilise google map pour créer un visuel de l’itinéraire, on utilise « printscreen » pour l’importer et on ajoute des lignes pour les plus grands ou un carré vide pour les petits. Ils pourront voir où ils vont et pourront noter ou dessiner ce qu’ils verront. Pour les journées statiques, on indique où on sera, une photo des gens qu’on verra ou une photo de la place. On insère 5 carrés : météo, choses vues, repas, activités et ce qu’ils ont le plus aimé. On insère des feuilles pour dessiner au travers, des points à relier, etc. au travers pour créer un effet de surprise.

Ils seront occupés non seulement en voiture mais également un peu partout puisqu’on pourra le compléter avec eux pendant qu’on attend le repas au resto ou encore avant le dodo. Ça leur fera également un magnifique souvenir au retour.

Pour le plus petit, je lui ai fait la même chose (feuille quotidienne en moins) que je
garderai avec moi et je lui passerai des jeux et des feuilles au fur et à mesure sur une planche rigide muni d’une clip puisque le cartable sera trop gros à manipuler pour lui!

Des idées de jeux à imprimer:

Des jeux pour la route

Un jeu d’observation des plaques d’immatriculations.

Points à relier

 

Nous voilà prêts à affronter les milliers de kilomètres qui nous attendent avec le sourire!

Si vous avez envie de suivre notre périple qui débute par la recherche d’une chambre d’hôtel pour 6, c’est juste ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *