Une semaine.  Une toute petite semaine à ce 2e congé de maternité… C’est le peu de temps qu’il me reste avant de retourner au travail. Mais comment une année entière a-t-elle pu passer si vite? Me filer entre les doigts ainsi?  J’ai l’impression que c’était hier que j’accouchais de mon deuxième beau garçon.  Pourtant, les mois se sont succédés, les saisons aussi, et me voilà déjà à faire les préparatifs de son premier anniversaire.  À planifier la décoration, le menu, ce qu’il portera, qui sera là pour le voir se barbouiller la face de crémage…

Le bilan de mon congé de maternité

À une semaine de ce grand retour au travail, j’ai l’impression que l’heure est au bilan, aux questionnements.  Ai-je assez profité de mon congé de maternité? Ai-je passé suffisamment de temps avec mes enfants? Ai-je saisi toutes les occasions possibles pour voir mes amies, mes proches?  Si je devais répondre à ces questions sur le vif, j’aurais tendance à répondre non.  Non, je n’ai pas l’impression d’avoir assez profité de mon congé, de mon bébé qui a grandi si vite, de mon grand de 3 ans qui parle déjà comme un adulte, ni de mes amies que je n’ai pas visitées assez souvent.  Par contre, si je mets ma vie sur « pause » et que je réfléchis ne serait-ce que 5 minutes à tout ce qui s’est passé dans la dernière année, je réalise que finalement, le bilan de la dernière année est possiblement bien plus positif que je le pense.

congé de maternité wooloo

Une naissance et un deuil

Il y a presqu’un an, je donnais naissance à mon petit dernier.  Mais 2 jours après sa naissance, le papi de mes garçons, le papa de mon conjoint, nous quittait.  Après un long combat, la maladie aura eu raison de lui.  Il aura toutefois tenu bon assez longtemps pour rencontrer son 2e petit-fils ne serait-ce que quelques minutes à ma sortie de l’hôpital.  Les premiers jours et mois suivants ces événements, notre famille était partagée entre l’immense joie d’accueillir un nouveau membre et la peine d’avoir perdu un être si important.  Au travers de ses montagnes russes d’émotions, mon conjoint a repris l’exploitation de la terre familiale biologique, en plus de son travail à temps plein, pendant que moi, je gardais le fort à la maison.

congé de maternité wooloo

Mon bébé

Dans le chaos de notre vie chamboulée, j’ai eu l’heureuse surprise de découvrir que j’avais un bébé calme, un bébé heureux. Un bébé qui ne pleurait presque jamais, mais surtout, surtout, un bébé qui dormait beaucoup.  Il n’était pas rare qu’il fasse des siestes de 2h le matin et de 3-4h l’après-midi, ce qui m’a permis de me reposer pour récupérer de mon accouchement difficile et surtout de prendre du temps pour moi.  Mon plus grand n’a jamais cessé d’aller à la garderie durant mon congé, parce que 1) on ne voulait pas briser sa routine, 2) il aime vraiment y aller! et 3) pour me permettre de me reposer et de préserver ma santé mentale, parce que la période de « terrible two » et de « threenager » était vraiment intense chez nous.  Bref, j’avais du temps!  Au début, j’ai fait comme bien des gens, j’ai commencé par faire des trucs que je n’avais jamais le temps de faire : du ménage dans mes vêtements, du classement de photos, remplir l’album de bébé #1… Mais bien vite, j’ai eu fait le tour.

Ma vie de maman de 2

J’ai alors commencé à m’entraîner 2 fois par semaine en cardio-poussette ainsi qu’en salle et à aller voir régulièrement ma physio pour faire de la rééducation périnéale (accouchement difficile oblige!).  Je me suis aussi découvert un nouveau passe-temps : la couture.  Je m’étais toujours vue comme une fille terre-à-terre, une fille de chiffres (et oui, je suis comptable CPA), mais surtout comme une fille aucunement créative.  C’est pourquoi je me suis moi-même étonnée à aimer faire de la couture.  Au début, je me suis fabriqué des débarbouillettes et des sacs imperméables pour mes couches lavables, puis j’en ai fait pour ma famille et des connaissances.  J’ai même confectionné des mini couches de poupée pour ma filleule! J’étais tellement fière de moi!

Puis, lorsque bébé a eu 6 mois, qu’il a commencé à manger et que le compte à rebours vers le retour au travail a commencé, j’ai fait l’agréable rencontre de Caroline, LA super maman-amie-femme-entrepreneure derrière Wooloo.  Une petite collaboration avec elle pour un projet qui ne devait qu’être initialement un « one-timer » s’est finalement développée en une belle et gratifiante collaboration à long terme.  Grâce à elle et à la tribune qu’elle me proposait, je me suis remise à l’écriture.  Moi qui ai toujours été passionnée des mots, de lecture et d’écriture, j’ai redécouvert le plaisir d’écrire.  Cette partie de moi me manquait, puisqu’elle est drôlement moins présente dans ma vie de tous les jours au travail.

La rencontre avec Caroline m’a emmenée à découvrir Omaïki, une compagnie québécoise qui fait, entre autres, des couches lavables, des sacs imperméables, des bavettes et des produits d’hygiène féminine.

congé de maternité wooloo

J’ai tellement aimé leurs produits que je suis même devenue ambassadrice de leur marque!  On m’aurait prédit que je ferais cela il y a un an que je ne l’aurais pas cru, mais, cela dit, je crois au destin et au fait que chaque personne qui est mise sur notre chemin de vie y est pour une raison bien précise.

Le retour à la routine

Au travers des rendez-vous pour moi et pour bébé, des entraînements, de mes passe-temps et des cafés entre amies, il y avait aussi la routine quotidienne qui continuait à la maison : l’épicerie, le ménage, le lavage, les cours du plus grand, la garderie…  Je réalise aujourd’hui que même s’ils se suivent, les congés de maternité ne se ressemblent pas, tout comme les enfants.  Au premier, je n’avais pas vraiment de routine, mes journées étaient guidées par le rythme de bébé, alors qu’au second, c’est tout le contraire; c’est bébé qui a dû s’adapter à une dynamique familiale déjà bien installée!  Ce n’est donc pas étonnant, au final, que j’ai l’impression de n’avoir pas fait grand-chose de ce long congé, même si je me suis toujours sentie très occupée.  L’horaire était déjà bien chargé avant d’y rajouter une deuxième petite boule d’amour qui avait son propre rythme et sa propre personnalité.

congé de maternité wooloo

L’angoisse du retour au boulot

Alors aujourd’hui, avec le retour du beau temps, j’essaie de me préparer du mieux que je peux à mon retour au bureau, après plus de 14 mois d’absence.  Je ressors mes vêtements de travail qui étaient rangés depuis belle lurette, j’essaie de remplir mon congélateur de petits plats déjà tout faits et je tente de planifier notre horaire des prochaines semaines pour diminuer le plus possible l’angoisse qui m’habite.  Parce que oui, je suis angoissée à l’idée de quitter mon petit nid douillet si confortable pour me plonger (ainsi que mes deux enfants) dans une routine quotidienne qui ira beaucoup trop vite à mon goût.  Toutefois, je me sens un peu fébrile, de me retrouver un peu plus en tant que professionnelle et de retrouver mes collègues de travail également, qui m’ont manqué durant cette dernière année.

Donc?

Alors, ai-je vécu ce deuxième congé de maternité de la façon dont je l’avais prévu? Non.  Suis-je tout de même heureuse au terme de cette année? La réponse est oui!  J’ai appris à me connaître davantage, j’ai pris soin de moi, de mes enfants, j’ai fait de belles rencontres et j’ai la tête pleine de projets pour les années à venir.  Pour moi le bilan est positif, sans aucun doute.

C’est sur ces mots que je termine ce texte, car avec moins de 7 jours à écouler au sablier, je sens l’urgence… l’urgence de passer à travers cette « to-do list » qui ne finit jamais, mais surtout l’urgence de savourer chaque moment qui passe et qui me rapproche un peu plus de la fin d’une belle année, mais aussi d’un nouveau commencement. Car après tout, même si je retourne au travail, la vie continue!

Et vous, avez-vous vécu de beaux congés de maternité?

congé de maternité wooloo

*Photos de Same Ravenelle et Emmanuelle Plante
(Visited 7 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Mes bébés chats ❤❤❤
.
.
.
.
#cat #catstagram #catsofinstagram #siberiancat #love #kitten #bff #FlokietLou
  • Qui veut un sandwichs à la crème glacée maison 🙆‍♂️🙆‍♂️🙆‍♂️
.
.
.
.
#brisezlaroutine #ad #nestlé #foodiegram #foodphoto #icecream #cookies #nesquik #summertime #hot #coolmom #sweet #sweettooth #deserts #treat #foodbloggers #mom #mommyblogger # mtlblogger
  • Ça, ça va les occuper dans l'char 😂🍅
#snack #kidsnack #kids #trip #holidays #summer #cartrip #momlife  #mommyblogger #mtlblogger #foodiegram #foodphoto #food
  • Coucou! Devine c'est qui la tannante? 🤣
  • Coffre à crayons pour emporter dans un coffret recyclé de DVD #dessinemoiunmouton #art #fun #cartrip #holiday #crayons #diy #craftymom #mommyblogger #momlife #kids #kidsfun
  • Il fut un temps où je pouvais sauter comme ca sans mouiller ma culotte. Et toi? 😆 #viedemaman #collab #tena .
.
.
.
.
#mom #momlife #mommyblogger #kidsfun #trampoline
  • ❤Flotteur thé glacé et petits fruits ❤
#brisezlaroutine #ad  @nestea_ca .
.
.
.
#foodiegram #foodphoto  #foodie #float #icetea #icecream #fruits #summertime #summer #treat #sogood #hot #foodblogger #mommyblogger #mtl #mtlblogger
  • Je suis en déficit de 9 ans de sommeil. Sans blague! 😪

En fait, mes enfants ont tellement mal dormi quand ils étaient petits (et grands!) que je pense bien ne jamais en revenir, ever! 🙈

Alors, si vous avez un petit bébé qui a des difficultés à dormir vous aussi, vous devez absolument lire ces 5 judicieux conseils pour un meilleur sommeil. En plus, je vais offrir un paquet de la nouvelle couche @PampersUS Baby dry pour un bébé encore plus au sec! 👉Cliquez sur le lien en bio pour vous inscrire!

Suivez-moi sur Instagram