La mère épouvantable, c’est moi. Je m’énerve à rien. L’horaire me stresse, j’angoisse pour 2 minutes de retard, j’oublie d’écrire les traces d’étude du plus jeune (qui se mérite un mot dans l’agenda), qu’aujourd’hui, ça prenait un lunch froid, que demain c’est la bibliothèque et que le trophée à faire avec le plus vieux, bin c’était pour hier…

Plus ça allait, plus j’étais stressée et désorganisée. Au travail aussi, ça me rattrapait. En vérité, j’avais une petite idée de ce qui se passait. Mais… Pas le temps! Go, petit lapin Energizer!

(suite…)