fbpx
Partagez avec vos amis!

Est-ce que vos cocos sont stressés pour les gros examens de fin d’année? Si vos enfants sont comme les miens, vous n’aurez jamais assez de trucs dans votre catalogue de parents bienveillants pour les aider à traverser ce dernier petit bout d’ici les vacances d’été…

10 astuces pour survivre aux examens de fin d’année

L’idée de base est de favoriser un climat et des conditions gagnantes pour que l’enfant démontre son plein potentiel et ait un accès direct au cerveau!

L’an dernier, notre prof maison Fannie nous proposait de créer de magnifiques Crayons Magiques pour aider les enfants à garder confiance en eux pendant cette période stressante. On ADORE!!!

Mais comme on est toujours plein de ressources chez Wooloo, voici les 10 meilleures nouvelles astuces selon ma dernière consultation de profs du primaire (Merci Fannie Guertin et Alexandra Bertrand!).

1) On joue dehors

Jouer dehors est la façon idéale pour s’éclater et évacuer le stress avant ET après l’école! En plus, l’activité physique pratiquée régulièrement favorise l’oxygénation du cerveau des enfants.

2) On se couche tôt

On ne le répétera jamais assez: le sommeil a un impact important sur les apprentissages des petits. Alors, on met les enfants au lit plus tôt et ce, malgré la clarté!

On s’assure aussi de prendre un temps pour favoriser un climat calme avant le dodo. Ça veut donc dire pas de sortie à la crèmerie à 19h et tant pis pour la pratique de soccer en fin de soirée. On se reprendra x 10000 cet été!

3) On déjeune bien

On prend le temps de bien déjeuner et on prévoit une bonne collation qui fera plaisir à l’enfant (incluant un p’tit mot doux!)

4) On révise

Ici, tout le monde s’entend: la base de la réussite est de ne pas commencer à réviser à la dernière minute, d’étudier plus souvent, mais moins longtemps à la fois (20-30min).

On garde les connaissances actives en révisant les leçons de bases comme les mots, les tables et la lecture un peu chaque soir, on révise les examens déjà faits pour rappeler les « oups! » et les éviter la prochaine fois ou on utilise des ressources en ligne comme Netmath et Allo Prof.

Pour les mots de vocabulaire, essayez les trucs de notre maman/prof Fannie ICI. Aussi, Il est conseillé de questionner l’enfant au lieu de lui faire relire une notion, car c’est souvent beaucoup plus efficace pour mémoriser les notions.

5) On fait du renforcement positif

On mise sur les forces de notre enfant tout en lui rappelant ce dans quoi il est bon: « Tu m’impressionnes tellement quand tu calcules rapidement les divisions! »,  » Te rappelles-tu quand ton prof t’avait écrit que tu faisais de belles phrases complètes? »

Valoriser, ça donne confiance!

6) On relativise

Oui ce sont de gros examens qui attendent vos enfants, mais il faut se rappeler que les évaluations du MEES par exemple valent pour 20% de la note de l’année, DONC que 80% de la note est déjà amassée. Alors, ne mettez pas de pression exagérée sur les enfants et aidez-les à relativiser tout ça.

7) On gère son anxiété

Pour les enfants particulièrement anxieux la veille des examens, on pratique avec eux la respiration profonde. Inspirez quand la balle monte, expirez quand la balle descend et répétez pendant 3 à 5 cycles , 3 fois par jour.

Il existe aussi des applications de relaxation pour les enfants comme Petit Bambou. Plus ludique et super efficace!

8) On planifie

En cette fin d’année, plusieurs activités sont organisées par l’école pour égayer les troupes. Par contre, ça implique aussi plein de petites choses supplémentaires à penser en plus des examens qui stressent. Petit conseil, on prend la responsabilité de prévoir le coup pour éviter les stress de dernière minute ou les déceptions du genre « je n’aurai pas mon chandail bleu pour la journée spéciale! »

9) On écoute

On prend le temps de discuter avec l’enfant de la journée à venir sans insister sur les évaluations. L’enfant l’abordera au besoin.

Laissez-les verbaliser ce qu’ils ressentent et ne diminuez pas l’ampleur de leurs émotions. Des fois, une bonne oreille est la seule chose à offrir et ça peut faire toute la différence sur le niveau d’anxiété des enfants.

10) On n’est jamais poche et surtout pas toute la vie!

Il est SUPER important d’expliquer aux enfants que l’intelligence est dynamique. Ça, ça veut dire qu’ils peuvent toujours s’améliorer dans une matière et qu’il est faux de dire qu’on sera éternellement poche. Les études prouvent qu’il est toujours possible d’améliorer les performances scolaires chez les élèves en difficulté, notamment en mathématique!

Sur ce, lâchez pas les parents et bonne fin d’année scolaire!

(Visited 1 times, 1 visits today)

Partagez avec vos amis!

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre l’infolettre  pour ne rien manquer!

Suivez-nous sur Instagram